Il y a un an, j’obtenais ma certification de praticienne en psychopédagogie positive après une intense formation enrichie de belles rencontres.

Nathalie Geetha Babouraj en fait partie et grâce à elle, j’ai mis des mots sur tout ce que j’avais entrepris depuis 5 ans : « santé intégrative » …

 

Bonjour Nathalie, peux-tu te présenter et nous raconter ton parcours.

Nathalie Geetha Babouraj fondatrice de l'Institut de Santé IntégrativePetite (enfin jusqu’à 15 ans quand même !), mon rêve était devenir astronaute, et de voir la terre de la lune.

Plus tard, j’ai compris que j’étais fascinée par ce fameux « over-view effect », décrit par les astronautes qui sont touchés par cette sensation d’unité, d’appartenir à un grand tout, et qui ne comprennent plus la notion de frontières et de séparation quand ils reviennent sur terre. C’était un avant-goût de ma vision intégrative du monde, où tout est connecté.

Puis c’est par la médecine que j’ai choisi d’explorer la magie du vivant. 10 ans de fac, et mon premier poste ? Médecin de prévention pour les pompiers de Paris. Une pratique qui me permettra de voyager aux Etats-Unis et de découvrir la santé intégrative, à savoir comment allier le meilleur des progrès avec le meilleur des sagesses anciennes. Tout en accompagnant la personne à se reconnecter à sa boussole intérieure.

 

Et aujourd’hui, tu n’exerce plus comme médecin généraliste et tu as crée l’institut de médecine intégrative, peux-tu nous en dire plus.

A la fin de mes 5 ans chez les pompiers, je crée l’iSi, l’institut de santé intégrative, pour partager à travers des formations et des coachings cette vision globale du vivant et de la santé. Comment prendre soin de soi, des autres et de la planète. Je me suis découvert un talent de pédagogue, et ai donc lâché ma blouse blanche pour un tablier de cuisine, une tenue de yoga, ou une tenue qui prolonge qui je suis au delà de tout statut.

Mon rôle en tant que médecin va au-delà de la prescription. La médecine conventionnelle a toute sa place en matière de diagnostic et de traitement, mais en terme de pédagogie et d’autonomie de la personne, nous avons encore pleins de pistes à développer en France.

Ayant la casquette scientifique et spécialiste de l’ayurveda, j’aime créer des ponts. Et nous vivons dans une époque fabuleuse où les neuro-sciences viennent souligner le bien fondé de sagesses pluri-millénaires comme l’ayurveda. A savoir plus nous nous reconnectons à la nature, à travers notre intelligence sensorielle, plus nous nous reconnectons à nos capacités d’auto-régulation, et sommes en meilleure santé. Et plus tôt c’est fait chez le jeune enfant, plus c’est facile à intégrer dans son apprentissage.

J’aime simplifier et transmettre des clés de santé, c’est ce que j’ai d’ailleurs fait dans mon dernier livre et son CD : Ma détox ayurvédique colorée, paru en 2017 au Courrier du livre. A travers une feuille de route ludique et colorée sur 7 jours, j’invite les personnes à mettre plus de couleurs et de saveurs à leur vie.

 

Dans mon cabinet, je constate que mes bénéficiaires boivent de l’eau en trop faible quantité et pas régulièrement. Peux-tu nous donner tes recommandations sur le sujet

Le corps humain est fait en moyenne de 70% d’eau. Nous avons besoin de réguler cette eau contenue dans nos cellules pour les hydrater, et les renouveler, notamment les cellules du cerveau. Le corps est très bien fait, puisque lorsque l’unité centrale enregistre que notre taux d’hydratation est bas, le signal de la soif s’enclenche pour que nous allions nous hydrater. Or aujourd’hui, avec notre attention focalisée sur les écrans, où nous sommes littéralement absorbés, nous perdons la connexion à nos signaux intérieurs, et souvent quand on va boire, c’est déjà trop tard.

Selon l’ayurveda, notre élément eau, ce sont non seulement nos fluides qui nous protègent et nous nourrissent, mais aussi notre fluidité à être dans nos émotions, dans l’empathie, dans la connexion à l’autre. Un petit rituel tout simple à mettre en place, c’est de boire de l’eau tiède ou chaude le matin à jeun et aussi lors des repas. Car l’eau froide casse notre digestion, ce qui explique les ballonnements et les indigestions.

 

Je reçois aussi beaucoup d’Ado et adultes accros aux écrans. Peux-tu nous donner des conseils pour prendre du recul face à ces sollicitations quotidiennes.

Addiction aux ecrans ou smart junky selon Doc La LunaJ’ai écrit un article de blog Êtes-vous une Smart Junkie ??? La maladie du siècle… C’est grave Doc LaLuna ? Ou comment passer du Smart Junkie au Smart Human dont voici un extrait :

« Une nouvelle épidémie fait surface dans le monde. Et personne n’en parle. Ne rigolez pas. Oui, je l’avoue, j’ai découvert que j’étais une smart junkie il y a quelques mois. Pourtant, j’étais fière de dire il y a quelques années, que je ne payais pas ma redevance TV car je n’avais pas de TV. Je me croyais libre, rebelle et indépendante des chaines TV.

Et non… Je réalise mon degré d’addiction au smart. Ou plus précisément à l’information.

Et je me questionne sur cette maladie. Si vous êtes tombés sur cet article, il y a des chances que vous soyez aussi un ou une smart junkie.

Si l’une des 3 affirmations suivantes, vous parlent, alors bienvenue au club des Smart Anonymes !

  • La 1ère chose que je fais le matin en me réveillant ? Éteindre mon réveil sur mon téléphone… Et hop ! Un petit coup sur mes likes facebook, instagram…
  • Je vais prendre l’avion. Combien de temps vais-je être déconnecté de la wifi ??? Et dans ma tête c’est déjà en train de mouliner… Pour se dépêcher d’envoyer des mails.
  • Tiens je vais me faire une pause : pause clope ou pause smart… ? ça va me détendre…

Alors ? SMART junkie aussi? Pas de panique, décryptons ensemble cette épidémie mondiale dont on ne parle pas trop, pourtant quasi toute la planète est SMART.

Pour les plus pressés, rendez-vous en vidéo sur DocLaLunaTV, ici, en cliquant sur l’image… Vous en apprendrez sur l’addiction aux écrans, sur comment en prendre conscience et en sortir petit à petit.

 

Pour le mot de la fin, peux-tu nous parler de tes prochains events ou de ton prochain livre.

Mes prochaines aventures intégratives ?
La Bulle AyurIndia, 10 jours en Inde pour commencer 2019 régénéré et un programme en ligne #SexySmartSpirituelles, 9 lunes pour devenir l’artiste de votre santé avec 4 masterclasses gratuites, il suffit de s’inscrire sur mon site : www.institutdesanteintegrative.com

Merci beaucoup Nathalie

dolor amet, venenatis, id libero dictum accumsan mi, diam