Attention, coup de cœur … Dans ce 9ème portrait de mon tour de France des praticiennes en psychopédagogie positive, je vous présente mon « Emile Jolie », celle avec qui j’ai tout partagé jusqu’à la certification : Emilie Lonka, installée à Gagny.

 

Bonjour Emilie, tu es certifiée en psychopédagogie positive, peux-tu te présenter et nous raconter ton parcours.

Emilie Lonka praticienne en psychopedagogie positive à GagnyBonjour Stéphanie. Je suis issue d’une formation scientifique qui me destinait à devenir primatologue. En effet, dès l’âge de 15 ans, je sentais en moi ce besoin d’aider le vivant, de réparer les injustices en aidant ceux qui sont sans défense. J’ai eu l’envie de devenir primatologue après avoir visionné le film « Gorilles dans la brume » qui m’a bouleversée. Je voulais aider les grands primates, empêcher leur extinction, les défendre et, pour ce faire, apprendre à les connaître.

Mon parcours scolaire puis universitaire m’a énormément appris et apporté, aussi bien sur la connaissance du vivant, sous toutes ses formes, le respect de la nature profonde de chaque système, mais aussi sur les relations humaines et leur importance dans nos parcours de vie.

Les rencontres, les opportunités professionnelles et ma vie personnelle m’ont amenée à travailler durant près de 10 ans dans le domaine du marketing. Mieux connaître le consommateur pour mieux adapter les produits à ses besoins et ses attentes, tel fut mon métier pendant ces quelques années.

Puis, mes enfants sont arrivés et ont bousculé ma vie, dans les 2 sens du terme. J’ai été amenée à me remettre en question et à aller chercher, en moi, des solutions que je cherchais ailleurs.

Cela m’est alors apparu comme une évidence : je n’étais pas à la bonne place et il était temps pour moi de renouer avec ce qui m’a toujours animée : accompagner l’humain sur son chemin de vie, le faire avancer dans sa connaissance de lui-même, lui faire prendre conscience de toutes ses forces et lui ouvrir les yeux sur la beauté de la vie !

 

Tu viens d’ouvrir un cabinet à Gagny, peux-tu nous dire quel type d’accompagnement tu proposes ?  

Je suis en effet installée à mon compte à Gagny et je propose des accompagnements individuels sur des thématiques diverses :

  • quand ça bloque avec l’école, que ce soit pour les devoirs, la mémorisation des leçons, le stress, le manque d’organisation, la perte de confiance ou encore le manque de méthode
  • l’orientationmission de vie : quand il y a questionnement sur l’avenir ou remise en question des choix faits précédemment (ré-orientation ou reconversion)
  • la préparation aux examens

Chacun de mes accompagnements individuels est personnalisé et c’est pourquoi, lors du 1er rdv, nous identifions de manière très précise la réalité dans laquelle se trouve le bénéficiaire, quelle est sa problématique et quelles sont ses attentes. Je propose alors un accompagnement sur mesure.

Si je considère que la problématique est en dehors de mon champ de compétences, je peux réorienter vers un professionnel de mon réseau (sophrologue, psychothérapeute, hypnothérapeute, neuropsychologue, praticien en réflexes archaïques…).

Je propose également des ateliers en petit groupe de 4 participants, moins personnalisés forcément mais tout aussi efficaces pour débloquer des difficultés temporaires : initiation au mind mapping / routine de devoirs efficace / préparation aux examens / orientation – mission de vie / profil d’apprenant.

 

Peux-tu nous donner une définition du métier de praticienne en psychopédagogie positive

Selon moi, c’est remettre de la vie, de l’espoir, de la joie et de l’optimisme dans les apprentissages et tout ce qui s’y rapporte, de près ou de loin.

Les bénéficiaires arrivent souvent au cabinet avec une problématique très concrète en lien direct avec la scolarité mais l’accompagnement permet d’aller au-delà. En redonnant au bénéficiaire les pleins pouvoirs sur ce qu’il pense, sur ce qu’il vit, sur sa façon unique d’être au monde, on lui redonne la possibilité d’être maître à bord et on le responsabilise. Il (re)devient acteur de sa vie et donc de sa scolarité.

 

Notre formation a été intense à titre professionnel, mais aussi à titre personnel.  Veux-tu bien nous parler de notre relation particulière et de nos valeurs communes ?

Notre formation fut une expérience inoubliable. J’y suis arrivée dans un état d’esprit d’ouverture, aux disciplines proposées, aux personnes formées ainsi qu’aux formateurs car je ne savais pas sous quelle forme se concrétiserait mon métier de psychopédagogue positive. J’en suis ressortie transformée et ma vie ne sera plus jamais la même. Je me suis reconnectée à moi-même et j’ai fait des rencontres exceptionnelles dont tu fais partie !

Toutes les deux nous partageons cette très forte sensibilité qui nous confère beaucoup d’intuition. Famille, Amitié, Altruisme et Bienveillance, sont des valeurs qui nous sont chères et c’est ce pour quoi nous nous entendons si bien !

 

Tu portes un intérêt particulier à ce que vivent les élèves et les professeurs, au quotidien, dans les établissements scolaires, pourrais-tu nous recommander un livre qui t’a particulièrement intéressée sur le sujet ?

livre d’Omar Zanna « Apprendre à vivre ensemble en classe – des jeux pour éduquer à l’empathie »Je crois fermement en l’adage « on ne protège bien que ce que l’on connaît bien ».

L’adolescence est une période charnière de la vie où bouleversements physiques et hormonaux côtoient de nombreux questionnements au quotidien. Les individus se cherchent, se remettent en question, eux, mais aussi ce qui les entoure. C’est également à ce moment qu’ils doivent trouver une place dans leur groupe de pairs, dans la société, trouver leur voie…

Pour mieux comprendre ce que vivent les adolescents au quotidien, à partir de la rentrée prochaine, en plus de mon activité de psychopédagogue positive en cabinet, je vais encadrer les élèves d’un collège de région parisienne. La CPE m’accorde sa confiance pour proposer des approches nouvelles et ainsi (re)créer un climat de vie scolaire serein et propice aux apprentissages.

C’est un très beau challenge et je fourmille déjà d’idées !

Pour étayer ma réflexion, j’ai lu, entre autres, le livre d’Omar Zanna « Apprendre à vivre ensemble en classe – des jeux pour éduquer à l’empathie » et c’est un ouvrage très intéressant, tant par l’éclairage qu’il apporte sur la notion d’empathie que par les jeux très concrets qu’il propose. Je le recommande à toute personne intervenant directement auprès de groupes de jeunes, que ce soit les enseignants ou les encadrants.

 

Pour le mot de la fin, dis-nous comment nous pouvons te contacter

Toutes mes coordonnées sont disponibles sur mon site internet : emilielonka.fr mais aussi ma page Facebook @emilielonkapsychopeda. Je suis joignable par téléphone au 06.03.01.08.86 ou par mail lonka.emilie@gmail.com

Aenean id facilisis libero luctus vulputate, pulvinar eleifend