Stéphanie Rivier - Praticienne en Psychopédagogie Positive et Formatrice à Juvisy sur OrgeL’histoire remonte à un peu plus de 3 ans … quand j’ai enfin réalisé que je n’avais pas qu’une tête !

Eté 2014, j’ai pris conscience que je devais me réconcilier avec moi et que cela passait par prendre soin de ma tête donc, mais aussi de mon cœur et de mon corps. De ce fait, je me suis remise au sport et j’ai pris des cours sur l’alimentation intuitive.

Et mon cœur, mes émotions dans tout ça ?! Cette partie de moi que j’avais volontairement oublié durant 25 ans !
La vie étant bien faite, elle a placé sur mon chemin une belle rencontre : mon amie Christine Bugarin, auprès de qui je me suis formée à la gestion du stress et à la méditation de pleine conscience.

Puis en 2016 est venu le temps du Bac et des concours pour les grandes écoles pour mon ainé. Concours qu’il a brillamment réussi et qui a déclenché un raz-de-marrée de félicitations de mon entourage, mais aussi une réflexion qui m’a interloquée : « ce n’est pas étonnant, tes enfants réussissent toujours ce qu’ils entreprennent ».

Ce n’est pas le sentiment que j’avais, à mes yeux mes enfants sont comme tous les autres avec leurs qualités et leurs défauts plus ou moins prononcés selon l’âge 😉 … et j’ai donc longtemps cherché pourquoi, ils avaient cette image d’enfant brillant.

Puis j’ai fini par comprendre que cela venait de l’éducation que nous leur donnons. Avec mon conjoint nous avons toujours prôné une éducation basée sur les valeurs d’écoute, de confiance et surtout de capitalisation sur leurs compétences. Donc dès la seconde, nous avons demandé à notre fils vers quoi il souhaitait s’orienter et l’avons accompagné dans son choix. Sa réussite aux concours des écoles qu’il visait, n’était donc pas un hasard ou de la chance, mais 2 ans de préparation.

Dans le même temps, j’ai aussi pris conscience que cela ne se passait pas de la même façon dans toutes les familles. Nous avons autour de nous des exemples d’adolescents contraints de faire des études scientifiques non pas par choix, mais uniquement par projection de la carrière à laquelle leurs parents les destinaient.

Cette situation me mettait mal à l’aise et moi qui accompagnait déjà les entrepreneurs via Mes Ateliers SEO, j’ai eu envie d’étendre mes compétences et d’acquérir de nouveaux outils afin d’accompagner aussi les adolescents, étudiants et adultes sur le chemin de la reconnaissance de leurs ressources, de forces et de talents afin qu’ils  expriment tout leur potentiel.

Pour cela, à la rentrée 2017, je me suis embarquée dans la formation de Praticienne en Psychopédagogie Positive dispensée par La Fabrique à Bonheur dont je suis officiellement certifiée depuis le 11 janvier. Cette formation basée sur l’approche dite « tête, cœur, corps » me permet désormais d’accompagner chacun dans sa globalité.

Et c’est ce que je ferai à compter du 7 février dans mon nouveau cabinet !

neque. commodo et, ut vel, elit.