A situation inédite, article de blog inédit.

En janvier dernier, je clôturais mon article de blog en vous annonçant fièrement la fermeture de mon cabinet en mars pour la passation d’une certification en conduite d’entretien de développement des compétences et en d’avril pour un formidable voyage en famille sur la route de la soie.

Pour la certification, tout s’est passé comme prévu, même si le nom de coronavirus apparaissait régulièrement sur mon téléphone, dans ma bulle durant cette semaine d’examen, je n’ai pas mesuré l’ampleur de ce qui se propageait. Le bonne nouvelle, c’est que je suis désormais diplômée d’état pour réaliser des bilans de compétences.

Pour le voyage en famille, il n’en est rien … comme vous, je suis confinée depuis le 17 mars et quelque peu soucieuse pour mon grand qui vit dans un petit studio sur Paris et travaille toujours. Je ne l’ai pas vu depuis presque 3 semaines, car il souhaite me protéger. Situation inédite.

Comme vous, depuis le 17 mars, il a fallut que je me ré-invente, que je sorte des sentiers battus. J’ai donc décidé de poursuivre le suivi de mes bénéficiaires à distance (merci wattsap, facetime, zoom et cie …), tout en assurant un flux de commandes sur ma papeterie et la continuité pédagogique de mon Ado de 16 ans, actuellement en classe de première.

Comme vous donc, j’ai été confrontée à cet afflux de travail à la maison, et j’en ai rapidement conclu qu’il n’est pas possible humainement et émotionnellement parlant pour les Ados (et leurs parents) d’assurer la continuité pédagogique en période de confinement.

Café Conf'InPuis, la semaine dernière Stéphane Ruellan m’a contactée pour prendre de mes nouvelles, mais aussi pour me proposer que l’on anime un café conf’in sur le thème suivant « J’accompagne la scolarité de mes enfants en période de confinement »

Ce sympathique café à distance a eu lieu hier après-midi et pour tous ceux qui ne pouvaient être connecté, en voici un résumé.

 

Comment organiser mon temps entre accompagnement scolaire de mes enfants, télétravail, tâches ménagères et loisirs ?

Avant de parler de la scolarité de vos Ados, j’aimerais parents que vous preniez conscience de là ou vous en êtes émotionnellement dans cette crise sanitaire.

Qui suis-je durant la crise du Covid ?Parce que oui, nous sommes dans une situation inédite, bouleversante, troublante et qu’il est important que chacun prenne le temps de mettre des mots sur ses émotions.

Ce confinement nous a obligé à très vite réorganiser notre mode de fonctionnement au niveau du (télé-)travail, de la vie familiale et de la vie de couple.

Durant mes accompagnements, j’ai constaté que ce n’est pas tant le confinement qui pose problème, mais la promiscuité dans les familles. Il est donc très important, même dans un petit appartement, que chacun trouve sa place et y conserve son intimité.

Ensuite, plus de temps de transport, fait que nous passons tous beaucoup plus de temps sur les écrans et que notre journée de travail s’est allongée !

Alors, il est impératif que vous organisiez votre journée sous forme de planning avec des temps de travail, des temps familiaux, mais aussi et surtout des temps de pause, des « moments à soi ». Ces temps ou vous allez favoriser votre bien-être mental et corporel en vous autorisant simplement à vous lever pour boire de l’eau … ou encore bouquiner, marcher, écrire, méditer, respirer, coudre un masque en tissu anti-projection utile et tendance, prendre le temps de téléphoner à un proche … Bref, ces temps qui vous évite le surmenage et font que l’ambiance familiale reste sereine.

Vous l’aurez compris, il est question d’inventer de nouvelles routines. Question aussi d’intégrer l’emploi du temps de vos Ados au vôtre et aussi de (re)dispatcher les tâches du quotidien à l’ensemble de la famille. afin que chacun prenne des responsabilités et soit valoriser pour ce qu’il a fait.

 

Dois-je me substituer aux enseignants de mes enfants ? Qu’attend on de moi au juste ? Et si je n’arrive pas à suivre le rythme de ce que demande les profs. C’est grave ?

Ah la fameuse continuité pédagogique !

Alors la continuité pédagogique, n’est pas l’école à la maison. Car en règle générale, les parents prennent la décision de choisir l’enseignement à la maison lorsque l’école traditionnelle n’est pas adaptée à leur enfant : ennui, difficultés relationnelles, précocité, phobie scolaire, handicap… L’école à la maison, c’est donc un autre mode d’éducation et de fonctionnement, et surtout un choix familiale.

Selon le site du ministère de l’éducation : « La continuité pédagogique, ce sont les professeurs qui accompagnent leurs élèves, pendant toute la période de fermeture de l’établissement, dans l’utilisation de ces ressources en leur adressant supports de cours et exercices via l’environnement numérique de travail (ENT) ou la messagerie électronique. Pour les élèves n’ayant pas accès à Internet, un dispositif adapté est proposé. Tous les moyens de communication sont mobilisés pour assurer la continuité des échanges entre l’élève et ses professeurs. »

L’objectif est de maintenir les acquis déjà développés par vos ados depuis le début de l’année, de les consolider et de les enrichir par des exercices. C’est aussi de leur permettre de découvrir de nouveaux points au programme, en faisant les choix les plus adaptés à cette situation inédite. La réalisation du travail demandé est indispensable pour assurer le meilleur retour en classe quand l’école pourra à nouveau ouvrir ses portes aux élèves.

Donc non, vous n’avez pas à vous substituer aux professeurs de vos adolescents ! Mais c’est à vous de cadrer leur journée.

Je vous invite donc à les laisser travailler en autonomie en fin de matinée, en laissant à leur disposition des supports pour qu’ils trouvent eux même la solution. Pas de longue plage de travail, des séances de 45 minutes suffisent, ponctuées de pauses ressourcantes pour le corps et l’esprit. Demandez-leur de noter à l’issue ce qu’ils n’ont pas compris.

Ensuite, prenez ensemble un temps d’échange, l’après-midi, pour reprendre ce qui n’est pas acquis.

Et stop à la pression de la réussite ! Faites-leur confiance et dédramatiser : la vie de vos ados ne sera pas gâchée par 3 mois d’école en mode dégradé !

 

Comment rester exigeant avec mes ados sans dégrader notre relation ?

Poser un cadre bienveillant ! Ne serait-ce que temporel et lâcher du leste !

Les Ados et les écrans ... et si on s'occupait autrement ?Cette période de confinement est la plus pesante pour nos adolescents. Ils sont à l’âge ou l’affect est tourné vers leurs amis. Ils ont donc besoin d’être en contact quasi permanent avec eux.

Entre ces relations et le temps pour les cours à distance ou devoirs, le temps sur les écrans est décuplé. Parlez-en avec vos ados. Et posez des règles et évitant par exemple qu’ils soient sur écran après 22h.

Parlez-leur aussi de votre travail, des plages horaires où vous savez que vous pouvez être disponible pour eux … pour les devoirs, mais aussi et surtout pour passer du temps qualitatif ensemble. Faites des activités communes  qui renforcent vos liens (cuisine, activité physique, jeux de société, jardinage, masque en tissu en origami … ) et entrez dans leurs univers, rien ne vous empêche de faire une partie de Fortnite, Mario Kart ou de découvrir leurs mangas préférés.

Et enfin, faites-vous un MoodBoard commun (ou tableau de visualisation), une BD, une pièce de théâtre …  de toutes les activités que vous ferez après ce confinement.

 

Mon enfant passe un examen en fin d’année mais je sens bien qu’il n’aura pas assimilé tout le programme. Que va t-il se passer ?

Le vendredi 3 avril, Jean-Michel Blanquer a annoncé que les épreuves 2020 du bac et du brevet sont annulées. Les diplômes seront validés au contrôle continu.

Tous les élèves de Terminales (bac général, technologique et professionnel) sont concernés. Les élèves de BEP, CAP et BTS seront également évalués via le contrôle continu. Seules les notes attribuées lors du premier et second trimestre compteront. Celles données à distance pendant le confinement ne seront pas prises en compte.

Les oraux de rattrapage pour les élèves de Terminale se tiendront comme chaque année début juillet.

Une exception à ce dispositif : l’oral de Français est maintenu pour les élèves de Première qui passent le bac français. Il sera organisé fin juin-début juillet mais avec moins de textes exigés que prévu. La note de l’épreuve écrite sera la moyenne des notes obtenues par l’élève tout au long de l’année dans cette matière.

L’ensemble des épreuves du brevet des collèges sera également validé en contrôle continu pour les élèves de Troisième, à partir de la moyenne des notes obtenues durant les trois trimestres. Les notes attribuées à des travaux rendus durant le confinement ne seront pas prises en compte.

Et si cette information ne vous rassure toujours pas, vous pouvez encourager vos Ados à apprendre autrement, en parcourant par exemple cette sélection de vidéo Youtube pour apprendre et découvrir en période de confinement.

N’hésitez pas à m’envoyer un mail si cette conf n’a pas répondu à une de vos interrogations, cela me permettra de faire évoluer cet article. Et surtout Restez chez Vous !

justo in libero ipsum venenatis mi, amet, risus. adipiscing Praesent id ut